Quatre nouveaux pays africains vont siéger au Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour les 3 prochaines années

Quatre nouveaux pays africains vont siéger au Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour les 3 prochaines années

La Côte d’Ivoire, le Malawi, le Sénégal et le Gabon vont désormais siéger au Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour les trois prochaines années. Ils seront aux côtés de 9 autres pays africains, au sein d’un conseil comptant 47 pays membres.

Quatre pays africains feront leur entrée au Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour les trois prochaines années. L’institution internationale a en effet procédé le mardi 13 octobre, à l’élection de 15 de ses membres lors d’un vote à bulletin secret.

La Côte d’Ivoire, le Malawi, le Sénégal et le Gabon sont les nouveaux pays africains membres du Conseil. Ils ont été élus en même temps que la Chine, le Népal, l’Ouzbékistan, le Pakistan, la Russie, l’Ukraine, Bolivie, Cuba, la Bolivie, la France et le Royaume-Uni.

Avec 47 pays membres, ce Conseil créé en 2006 est le principal organe intergouvernemental des Nations unies concernant toutes les questions ayant trait aux droits de l’homme. Ces dernières années, il a été vivement critiqué en raison de l’identité de plusieurs de ses membres qui ne sont pas réputés pour être des champions de la démocratie ou du respect des droits humains.

Notons qu’avec 13 sièges chacun, l’Afrique et la région Asie-Pacifique disposent du plus grand nombre de sièges au sein de l’institution, loin devant l’Amérique latine et les Caraïbes (8 sièges), l’Europe occidentale et autres (7 sièges), et l’Europe de l’Est (6 sièges).

Partagez Maintenant !
Facebooktwittergoogle-pluslinkedin