Le CEPEX et TABC braquent la lumière sur le marché nigérian

Le CEPEX et TABC braquent la lumière sur le marché nigérian

Le « Roadshow » sur le marché Nigérian a démarré le lundi 24 février au siège du CEPEX. D’ailleurs, des membres de la délégation nigériane composée d’acheteurs de premier rang venus spécialement pour l’événement.

En effet, l’événement s’est déroulé en présence de M. Youssef Néji, PDG du CEPEX, M. Bassam Loukil, président de “Tunisia-Africa Business Council”, de M. Abdessalem Loued, membre du bureau national de l’UTICA. Lors de la manifestation, une présentation du marché nigérian aux industriels et exportateurs tunisiens a eu lieu.

Outre l’organisation de rencontres professionnelles entre les opérateurs tunisiens et les membres de la délégation nigériane. D’ailleurs, d’autres Roadshows sont prévus. Le premier est prévu pour le 25 février à Monastir et le second le 26 février à Sfax. Le Cepex, le TABC et la Chambre économique africaine ont pris soin d’organiser l’événement. Et ce, dans le cadre de la « Think Africa ».

Regarder vers le Nigeria
Ainsi cette activité s’insère dans le cadre du projet « Promotion des activités d’export créatrices d’emplois vers de nouveaux marchés africains » (PEMA) initié sous le mandat du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et implémenté par la GIZ en coopération avec le ministère du Commerce tunisien et le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX).

Pays plus peuplé du continent, le Nigeria est la première puissance économique. Et le premier producteur de pétrole d’Afrique. Il n’est que le 15ème client et le 14ème fournisseur de la Tunisie en Afrique subsaharienne. Le commerce bilatéral entre la Tunisie et le Nigeria a atteint seulement 29 millions de dinars en 2019.

La Tunisie exporte principalement du plâtre (avec une part de 75% du total exporté), des résines, du triphosphate, de la farine. Ces produits ont contribué à la croissance de nos exportations vers le marché nigérian de près de 42% pour atteindre 25.8 millions de dinars. Le Nigeria fournit de son côté la Tunisie en coton (qui présente 48% des importations qui ont atteint 3.2 millions de dinars en 2019).

Des échanges commerciaux fructueux entre les deux pays
Il est à noter que le volume des échanges commerciaux entre la Tunisie et le Nigeria reste faible et en deçà des potentialités qui existent entre nos deux pays. L’offre exportable, de part et d’autre, est bien plus large et pourrait englober plusieurs produits. Ainsi en est-il des produits manufacturés comme les industries électriques, l’agroalimentaire, les matériaux de construction, les produits pharmaceutiques. Concernant les services, il s’agit des TICs , du tourisme médical, de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle.

Le projet PEMA est un projet prometteur susceptible d’apporter un réel impact sur le développement économique de la Tunisie. C’est un projet pilote qui ambitionne de proposer une solution holistique à la fois au niveau institutionnel et privé. Sa particularité réside dans l’offre d’un appui cohérent pour accéder aux marchés africains. Et ce, via le renforcement des clusters et de l’écosystème ainsi qu’à travers la triangulation avec les entreprises allemandes.

Cette coopération vient opportunément soutenir les priorités du gouvernement tunisien à travers des projets de développement économique durable qui visent à réaliser une croissance inclusive, génératrice d’emplois et de revenus.

Source : leconomistemaghrebin

Partagez Maintenant !
Facebooktwittergoogle-pluslinkedin