Actualités

  • Accueil » TABC » Coup d’envoi de la 2ème édition de Fita

Coup d’envoi de la 2ème édition de Fita

Coup d’envoi de la 2ème édition de Fita_FITA2019_TABC

Le coup d’envoi de la deuxième édition de Financing Investment and Trade in Africa (Fita) a été donné, ce mardi 5 février 2019 à l’hôtel Laico Tunis, par le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale Zied Laâdheri et en présence de plusieurs hauts dignitaires, ministres africains et hauts responsables d’institutions financières internationales.

 

Organisée par Tunisia Africa Business Council (TABC), l’événement a réuni quelques centaines de personnes, ce matin. Au programme, plusieurs panels et workshops thématiques, animées par 60 speakers de haut niveau. 30 institutions financières et 3.000 opérateurs ont confirmé leur présence à l’évènement. Plus de 2.000 rendez-vous BtoB sont programmés avec 80 tables dédiées.

 

 

Dans son allocution d’ouverture, M. Laâdheri a estimé que l’Afrique fait face à 3 défis. Un défi d’image ayant été longtemps associée à des troubles, des crises et l’humanitaire, peinant à montrer son potentiel. Un défi d’intégration régionale, le commerce intra-Africain ne représentant que 13% du commerce. Et enfin, un défi d’investissement, des efforts devant être faits pour l’amélioration du climat d’affaires pour capter encore plus d’IDE.

 

La séance inaugurale a été animée par le duo Bassem Loukil – Anis Jaziri, respectivement président et secrétaire général de TABC.

M. Loukil a souligné le faible volume d’échanges entre la Tunisie et l’Afrique et mis en relief les principales entraves notamment le nombre limité de représentations diplomatiques, les problèmes de transport et logistique et surtout le problème de financement. Ce dernier est l’objet du forum, qui propose des financements alternatifs grâce aux institutions financières panafricaines, dont les représentants étaient présents à Tunis ce matin. L’objectif étant d’encourager le partenariat africo-africain et les échanges commerciaux intra-africains.

 

 

Ainsi, M. Loukil a noté que 40% des ressources mondiales se trouvent en Afrique, le meilleur taux de croissance pour 2018 a été également enregistré en Afrique.

Il estime que les Africains doivent collaborer ensemble pour le développement intra-Africain et que la Tunisie avec ses 60 ans d’expérience, d’industrialisation et le capital sympathie qu’elle détient peut participer à cet essor.

 

A cette occasion, un board d’honneur a été nommé, composé de personnalités africaines et tunisiennes. Les organisateurs espèrent que le Fita va devenir un rendez-vous annuel qui réunit les plus grands décideurs africains, bailleurs de fonds et tous ceux qui sont intéressés par l’Afrique.

 

Source : Business News

Partagez Maintenant !
TwitterFacebookGoogle+LinkedIn